Zoufris Maracas « Bleu de lune »

Les Zoufris Maracas ont créé leur propre chemin sur la scène française. Ce chemin, jalonné de jolis mots, ils l’arpentent avec un étendard de liberté et à chaque pas ils témoignent de la folie de notre époque (et quelle époque !). Pour tout dire, c’est ce qui fait de ces compères un groupe qui prend aux tripes et qui permet d’avancer en ayant l’impression d’être un peu moins fou. « Bleu de lune » est une magnifique étape de chemin, à n’en pas douter. En ces temps obscurs, il est certain que cet album est un baume de premier choix pour apaiser tous les zoufris d’ici et d’ailleurs. Petit tour d’horizon de la folie des hommes.

Tout au long de leur voyage, de leur vie, Zoufris Maracas, comme chacun de nous, ne peut qu’observer la déchéance. Mais ces gars-là, ils ont la particularité unique de savoir la transformer en une complainte festive. De Maré à Lifou vous emporte et vous emmène dans cet état de liberté qui permet de reprendre son souffle. Parfois, il est possible d’oublier que la vie est belle. Alors inspirer et monter le son. C’est bon, vous vous rappelez comme elle peut être belle aussi ?

A d’autres moments, arriver à un certain point, on oublie qu’on est tous frères. C’est ce qui fait la spécificité de chacun des concerts de Zoufris Maracas : la création d’un rassemblement de frères et de sœurs. Pourtant il ne cesse d’observer que l’amour de l’homme et de l’humanité est à l’épreuve lorsqu’il s’oppose à la bêtise cupide de certains rapaces. La proposition est alors faite de se jeter dans l’eau comme pour s’en remettre à l’océan et à Sa majesté la mer. Allez, copain, Mon ami mon cher, ces usuriers n’ont pas (encore) arrêter le temps, tout est vanité, mais Zoufris Maracas est avec toi. Comme pour mieux te relever malgré le marasme ambiant et continuer à te trémousser, l’air festif de Sur quel pied danser est un remède sûr