Le train en provenance des cultures nomades et à destination du Drom Festival va entrer en gare.

Eloignez-vous de la bordure du quai ! Nîmes ! Ici Nîmes ! Une semaine d’arrêt ! Assurez-vous d’avoir oublié tous vos préjugés dans le train ! L’hôtesse Kourt’Echel vous attend pour vous guider dans votre voyage à travers la ville: de la rue aux cafés, du théâtre Christian Liger au cinéma Sémaphore, de l’école de cirque Turbul’ aux chapiteaux de la Bastide. Expositions, projections, master-class, débat, spectacles et concerts, le Drom Festival mélange les gens et les genres, à la rencontre des cultures nomades.

 

Instanf et Stiff : Ces 2 glaneurs, Instanf et Stiff , ces 2 amoureux de la vie s’installent, ici ou là, et déballent tout leur bric-à-brac de glanages collectés sur leur chemin. Avec un plaisir inouï ils vous offriront, en musique et en mots, ces joyaux de vie, ces bijoux d’émotions toujours liées à un instant de vie et d’échange…Mais vite, le temps presse, ils aiment partir avant…

 

 

Watcha Clan : Reflet d’un brassage multi-éthnique, la musique de Watcha Clan intègre plusieurs traditions musicales. Les sonorités évoquent tour à tour traditions africaines, tsiganes et orientales sur des rythmes passant par le reggae-dub, le ragga ou la jungle.

 

 

 

 

 Congopunq : Deux artistes sans limites bien sûr : Cyril Atef et Monsieur Cong. Vous connaissez Cyril Atef sous un autre nom, celui de Bum, moitié percussive de Bumcello et accessoirement trofornaute de milieu de tableau. Il est sans doute le Punq du groupe puisqu’à n’en pas douter Monsieur Cong en est le Congo à lui tout seul.

 

 

 

 

 Diaporama festival 2011 :